Protéger pour prévenir

Dans ses permanences, l’APCARS répond gratuitement à toutes les questions qui touchent à l’accès au droit et à l’aide aux victimes d’infractions.

Les bureaux d’aide aux victimes, un lieu ressource dans les TGI

Installés par une loi de 2009, les bureaux d’aide aux victimes sont implantés dans les tribunaux de grande instance et l’APCARS anime ceux de Créteil et de Paris.

Nos juristes et psychologues accueillent gratuitement toute victime directe ou indirecte d’agressions, mineures ou majeures, ayant subi :

  • une atteinte aux biens (vol, dégradations, escroquerie, abus de confiance…) ;
  • une atteinte aux personnes (violences volontaires intra-familiales ou extra-familiales, agressions de nature sexuelle, actes de terrorisme …) ;
  • un accident de la circulation ;
  • un accident collectif (ou naturel pour un soutien psychologique).

Au besoin, nous accompagnons et soutenons psychologiquement la victime à l’audience. C’est ainsi que nous sommes intervenus lors du procès médiatique dit « des tournantes » fin 2013 au TGI de Créteil.

Nous sommes également présents aux urgences de l’hôpital intercommunal de Créteil.

Près de 3 500 victimes sont ainsi prises en charge chaque année par nos services dont plusieurs centaines victimes de violences intra familiales.

Voir ici les coordonnés de nos permanences

La médiation pénale

La médiation pénale est requise par le parquet et a pour objectif de rechercher un accord amiable entre un auteur et une victime, suite à une infraction pénale.

Le médiateur joue alors le rôle de tiers permettant l’émergence d’une solution convenue et discutée entre les parties, visant notamment à la non réitération des faits et à la réparation des préjudices. Plusieurs mois après la médiation, notre médiateur reprend contact avec la victime afin de vérifier le respect des engagements de l’auteur et en avise le parquet.

Dans le cadre des violences conjugales, notre longue expérience au TGI de Créteil montre que la médiation pénale aboutit à des solutions très satisfaisantes pour la victime, dès lors que certaines conditions sont réunies, en particulier que les faits soient bénins et l’absence d’emprise de l’auteur sur la victime.

Voir ici les coordonnés de notre service de médiation pénale

Deux témoignages de personnes reçues à nos permanences d’accès au droit et d’aide aux victimes,

Madame B., assistante médicale (février 2014)

Interview réalisée à la permanence du correspondant du parquet de Bonneuil-sur-Marne

« La première fois que j’ai eu recours à Monsieur Bastien, c’était il y a dix ans à cause de problèmes de voisinage. Il m’avait très bien conseillé à l’époque et avait pris les choses en main. Les problèmes de voisinage se sont réglés au fur et à mesure et depuis, nous nous connaissons mieux.

Aujourd’hui, mon dossier concerne mon licenciement. Et j’ai un autre dossier en cours parce que nous nous sommes faits escroqués, mon mari et moi. J’ai une confiance absolue en Monsieur Bastien, je ne lui cache rien, je sais qu’avec lui nous parviendrons à trouver des solutions. C’est un homme accueillant, souriant, très à l’écoute et très compétent. Je me sens toujours rassurée quand je vais le voir ».

Monsieur E., partie civile dans une affaire d’inceste (février 2014)

Interview réalisée au bureau d’aide aux victimes du TGI de Créteil

« On nous a tout de suite donné les informations nécessaires. Une de vos collègues de l’association était présente chez la psychologue des enfants le jour où nous nous y sommes rendus. Elle s’est renseignée sur notre cas et nous a rappelés très vite pour nous donner des informations. Nous avons beaucoup apprécié cette démarche à la fois rapide et efficace.

C’est important pour nous d’être suivis et épaulés car dans un cas d’inceste, l’écoute est très importante. Votre collègue m’a d’ailleurs orienté vers une association que je vais aller voir.

Ma femme et moi avons également un avocat mais il est important d’avoir un autre éclairage sur la procédure, un regard apporté par des personnes habituées à recevoir des victimes.

De plus, les réponses apportées sont claires, aidantes et nous avons a réellement l’impression que des professionnelles sont là pour nous aider. Elles sont à l’écoute, on ressent une sincère empathie. C’est très rassurant. En plus, elles sont compétentes juridiquement, ce qui rend le service d’une grande qualité ».